5 mythes de culturisme que vous devez vraiment cesser de croire

man enjoying his shake

Grâce aux forums et aux blogs d’autodidactes, le nombre de soi-disant experts en culturisme a explosé. Par conséquent, le Web a été jonché de fausses informations et de mythes qui ont depuis longtemps fait leurs preuves, mais auxquels on continue de croire. Que vous essayiez de construire plus de muscle ou pour vous entraîner au bodybuilding, je veux être sûr que vous ayez les bonnes informations. Voici 5 mythes de culturisme que vous devez vraiment cesser de croire

Mythe No.1 – «Vous pouvez réussir avec une mauvaise alimentation»

Cette rumeur a sans doute commencé lorsque des personnes possédant un métabolisme génétiquement important ont compris que peu importe ce qu’elles mangeraient, elles seraient toujours maigres. Donc, selon ces personnes, vous pouvez manger ce que vous voulez, du moment que vous soulevez des poids. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour la majorité d’entre nous, en particulier pour ceux qui recherchent un physique affûté et prêt pour l’effort.

La nutrition est plus essentielle à la musculation que le fait de soulever des poids, mais il ne fait aucun doute que les deux vont de pair. Suivre un programme de nutrition approprié signifie définir vos limites caloriques lors de vos phases de prise de masse ou de sèche. Afin de maximiser la croissance musculaire, vous suivrez un régime riche en protéines, riche en glucides et en graisses. Quand il est temps de sécher, vous maintiendrez une consommation de protéines élevée mais vous commencerez à être plus sélectif quant à votre consommation de glucides. Compter vos calories via une application comme MyFitnessPal vous aidera à ne pas manger trop ou pas assez.

Disons que vous essayerez d’être prêt pour vous entraîner et que vous ne vous soucierez pas des limites caloriques. Bien sûr, la musculation et le cardio permettent de brûler une partie des calories excédentaires, mais pas assez pour réduire de 4 000 calories par jour le régime que vous obtiendrez en mangeant les aliments de base de la malbouffe. De plus, la nutrition ne se limite pas au nombre de calories; il s’agit également de voir la qualité de ces calories.

Pensez-vous que Phil Heath mangeait des pizzas, des glaces et des frites lors de son entraînement pour devenir M. Olympia? Sûrement pas!

Mythe N°2 – «Réduire le nombre de répétitions fait prendre du muscle, augmenter le nombre de répétitions permet de sécher»

Ce mythe a commencé avec de bonnes intentions; pour simplifier le processus plutôt compliqué de prise de masse et de sèche. Ce serait bien si c’était aussi simple, mais ce mythe ne repose sur aucune étude scientifique.

La vérité est que, pour construire des muscles plus gros, vous devez mettre le tissu musculaire sous tension au bon moment. Ceci est représenté en secondes comme les mouvements concentriques, isométriques et excentriques. Par exemple, 2/0/2 serait divisé comme suit:

● 2 secondes soulevant le poids (concentrique)
● 0 secondes de pause (isométrique)
● 2 secondes d’abaissement du poids (excentrique)

Ce facteur de stress basé sur le temps déclenche la nécessité pour le muscle de s’adapter via la croissance. Oui, les faibles répétitions et les poids lourds jouent un rôle dans l’hypertrophie musculaire, mais ce n’est pas le Saint Graal de la croissance musculaire. Pour voir les meilleurs résultats en termes de renforcement musculaire, vous devez parcourir un programme de périodisation mensuel avec des répétitions allant d’élevées à faibles. Rappelez-vous; Plus les répétitions sont faibles, plus les poids doivent être lourds.

Essayez cette routine pour la taille:
● Semaine 1: Endurance: 12 à 15 répétitions
● Semaine 2: Hypertrophie: 8 à 12 répétitions
● Semaine 3: Force: 5 à 8 répétitions
● Semaine 4: Puissance: 1 à 5 répétitions

Myth No.3 – ‘No pain, no gain’

Il y a définitivement une relation d’amour-haine avec les douleurs post-entraînement. C’est un indicateur certain que votre muscle a subi un entraînement difficile, mais cela limite également les mouvements pendant quelques jours. Les douleurs musculaires retardées font partie du jeu du renforcement musculaire, mais est-ce vraiment un signe que vous progressez?

La douleur post-entraînement est une façon terrible de suivre vos progrès. Bien sûr, c’est un signe décent que vous activez les bons groupes musculaires, mais pour confirmer que vous avancez vers vos objectifs, c’est affreux.

Il y a plusieurs façons de voir si vous devenez plus gros et plus fort que d’avoir vos muscles endoloris:

● Vous devriez suivre vos entraînements quotidiens. Cela comprend les exercices utilisés, les ensembles, les répétitions, le tempo et le poids. Vous pouvez toujours regarder les entraînements passés et peaufiner vos entraînements actuels.
● Pour suivre la croissance, je recommanderais des images d’avancement mensuel ainsi qu’un ruban à mesurer autour des principaux points musculaires: cuisses, taille, poitrine et bras. Délectez-vous de votre douleur, mais restez scientifique avec vos mesures.

Mythe No.4 – «Les shakes protéinés sont réservés aux jours d’entraînement»

Vous sortez de la salle de sport, secouez votre bouteille et buvez un shake de protéines de lactosérum. C’est tout ce dont vous avez besoin jusqu’à votre prochain entraînement, non? Oh, non! Bien qu’elles ne soient pas aussi répandues qu’auparavant, on pense toujours que les boissons protéinées ne sont pas nécessaires les jours de repos. La vérité est qu’elles sont tout aussi essentielles (en fait, même plus) lors de vos jours de repos.

La protéine est décomposée en un ensemble complet de 20 acides aminés biodisponibles. Ces acides aminés sont les éléments constitutifs du tissu musculaire. De nombreuses études ont révélé les avantages de la prise de compléments protéinés pour la synthèse, la récupération et la croissance des protéines. Et si vous avez le temps de boire une boisson protéinée, c’est pendant vos jours de repos que vos muscles ont besoin de ces nutriments pour revenir en forme.

Efforcez-vous de consommer entre 20 et 30 grammes de protéines à chaque repas. Utilisez un complément protéiné deux fois par jour, mais concentrez-vous d’abord sur les repas complets.

Mythe No.5 – « Vous pouvez transformer la graisse en muscle »

Comment ce mythe peut-il encore exister ? C’est ridicule. En bref, non, votre graisse ne se transformera pas en muscle en adoptant un régime et un programme d’entraînement axés sur la musculation. Mais, votre corps va brûler les graisses pour le carburant tout en augmentant simultanément la taille de votre tissu musculaire actuel. C’est un fait.

N’oubliez pas que si vous utilisez un programme traditionnel de prise de masse et de sèche, vous gagnerez du temps pendant votre phase de gonflement. Naturellement, pendant votre phase de sèche, vous brûlerez ces graisses ajoutées. L’idée est de devenir le plus gros possible, puis de sécher tout en maintenant la plus grande masse musculaire. Cela étant dit, cette méthode a perdu de sa popularité ces derniers temps en faveur du programme Clean-Bulk qui dure tout au long d’une année.

Faîtes ce qu’il faut par vous-même

Les mythes sur le bodybuilding peuvent rapidement ruiner votre progression, mais heureusement pour vous, vous en savez plus maintenant qu’il ya 10 minutes. Mais il n’ya pas besoin de me croire. Vous pouvez rechercher différentes études scientifiques pour vérifier ces faits.

En ce qui concerne votre santé, vous ne pouvez pas vous permettre de prendre des risques. Faites vos propres recherches avec des sites tels que NCBI. Adoptez cette habitude et vous deviendrez votre propre mythe du bodybuilding.

N’ayez pas peur de prendre des compléments

Prendre en complément des produits naturels est une évidence. Vous bénéficiez d’une croissance musculaire plus rapide, sans aucun des dangers associés à l’utilisation de stéroïdes.

CrazyBulk propose une large gamme de compléments de bodybuilding 100% sûrs et naturels. Vous devriez vraiment vérifier leur portée si la rapidité de croissance vous intéresse.

Y a-t-il un mythe que je n’aurais pas énuméré et que vous souhaiteriez voir disparaître? Faites le moi savoir dans les commentaires ci-dessous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *